Manga-Fan

Welcome !

Si vous cherchez un forum consacré à la japanimation, aux mangas et au Japon ; un forum où l'on peut discuter de tout et de rien dans la bonne humeur ; si vous cherchez un lieu pour discuter sérieusement, débattre entre otaku et s'amuser à la fois... Alors Manga-Fan est fait pour vous !!
Bienvenue Invité ! Passez un bon moment sur Manga-Fan !
___________

Souhaitons la bienvenue à tsubaka17 !
___________

Nous suivre sur :
Facebook - Manga-Fan - Twitter - Manga-Fan

Blog : Blog - Manga-Fan

Page Facebook
Le Guide d’Yce
mascotte Manga-Fan
Dessin : Akamaru Couleurs : Showel
Navigation Anime/Manga
Les activités du moment
Liens utiles
Salon Discord
Les posteurs les plus actifs de la semaine
40 Messages - 23%
37 Messages - 21%
29 Messages - 16%
14 Messages - 8%
12 Messages - 7%
10 Messages - 6%
10 Messages - 6%
9 Messages - 5%
8 Messages - 5%
7 Messages - 4%

Partagez
Aller en bas
avatar
J.Swordy
Gaki
Gaki
Masculin Capricorne Singe
Nombre de messages : 30
Age : 25
Date d'inscription : 29/08/2018
Mangas préférés : Sun-Ken Rock, Dr.Stone, Origin, Rurounin Kenshin et Toriko
Animés préférés : Hunter x Hunter, Sangatsu no Lion, Steins;Gate, Made in abyss, Little Busters, Yowamushi
https://myanimelist.net/profile/J_Swordy

Quelques histoires et un projet de roman de Dark Fantasy

le Jeu 13 Sep 2018 - 18:23
Salut la compagnie ! Je me suis dit que ça serait cool de vous partager mes différents écrits dans ce petit sujet. Il faut savoir que j'écris depuis un peu plus de dix ans, mais j'estime mon niveau relativement bas. En premier lieu, vous allez avoir le droit à une histoire originale que j'avais écrite pour un petit concours sur un forum de rôleplay.

Les deux gardiens:
Le vieil homme que je suis actuellement n'a plus aucune force pour mener une aussi belle aventure, que j'ai pu vivre avec mon meilleurs ami. Le seul passe temps que je pouvais me permettre était de raconter la légende, de deux jeunes hommes vaillants et fougueux, qui avaient réussi à accomplir un objectif titanesque. Vous allez me dire que tout ceci n'est que plus commun n'est ce pas ? Et si je vous dit que je suis l'un des deux protagonistes, votre avis va-t'il changer ? Vous êtes têtu à ce que je vois, ça tombe bien vu que je le suis également, maintenant passons à notre sujet principal, notre histoire...

La légende que je vais vous conter, s'appelle "Les deux gardiens". Ce nom est dû à ce merveilleux acte héroïque, qu'ils ont accomplis et sont désormais vénéré de tous, mais je m'égare encore une fois vu que vous ne savez pas toutes les coutures de cette magnifique étoffe qu'est cette légende !

J'ai grandis dans le village maritime de Rochenoire, connu pour ses pêcheurs expérimentés et son magnifique paysage terrestre avec ses flans rocheux qui bordait l'océan. Mon prénom est Edgar Lidenn, et celui de mon ami de toujours est Louis Manceau, nous étions tous les deux fils d'une figure majeure de Rochenoire. Louis était le fils du plus grand marin-pêcheur du village, tandis que moi j'étais le fils du chef de la garde et également petit-fils du maire.

Nous avions donc une réputation à ne pas tâcher, et donc notre comportement était des plus respectable en tentant tant bien que mal à réussir à prendre la relève, de nos pères. Que ce soit quelques petites bêtises et autres délires d'enfants, nous étions très respecté dans le village, et nos paternels étaient très fier de nous.

Plus les années passèrent et plus les monstres se faisaient nombreux que ce soit sur terre comme en mer. Nos pères étaient désormais légèrement trop âgé pour maintenir quelque chose de bien et à nos vingt-cinq ans, ils avaient décidé qu'on prenne la relève dans leurs affaires. Louis était devenu un marin-pêcheur très robuste et sachant se battre en plus d'être un excellent travailleur dans le domaine ! Moi Edgard, j'étais connu comme étant un chef assez droit, mais très respecté pour mon habileté au combat avec mon épée et mon bouclier fétiche.

Cependant une nouvelle assez rude pour notre village s'est fait entendre par tous, les deux côtés terrestre et maritime étaient, tous les deux en danger, selon des éclaireurs que nous avions envoyé pour savoir d'où venait ces vagues récurrente de monstres. Ces deux énormes créatures était les suivantes, pour le côté marin c'était un gigantesque Léviathan doté d'une couleurs unique semblable aux abysses et pour la partie terrestre, c'était un gigantesque Dragon rouge qui semblait venir tout droit d'un volcan en activité.

Une réunion d'urgence s'était tenu, à la mairie du village et nous avions décidé que les chefs des parties respectif devait se sacrifier pour battre coûte que coûte, ces deux créatures qui menaçaient grandement. Enfin, c'était seulement Louis et moi-même qui avons voulu choisir cette solution, les autres figures importantes ne le souhaitaient pas du tout. Après une préparation minutieuse, nous étions parti chacun de notre côté pour tenter de vaincre ces deux créatures légendaires.

Avant de partir se battre tous les deux, nous nous étions enlacé amicalement tout en se glissant chacun une phrase dans l'oreille de l'autre.

"Que ce foutu dragon tâte de ta lame divine, mon frère !"

"Montre lui, que tu n'est pas n'importe qui, frérot !"

En effet, ce lien d'amitié était tellement fort qu'on se considérait comme de vrai frères. Et c'est ainsi, que nous sommes parti l'un comme l'autre de notre côté pour affronter ces deux titanesques monstres. Les seules informations que nous avions était la distance qui nous séparait des monstres, le monstre de Louis était le plus proche. Tandis que le Dragon rouge était beaucoup plus enfouis dans les terres, ce qui allait me fatiguer d'avantage et je ne vous cache pas, que tout ceci y a joué contre ce foutu monstre.

Il m'a fallu cinq jours de marche, pour arriver à destination et ainsi pouvoir être face à face, avec mon adversaire. Cet énorme dragon rouge, me crachait des flammes tellement chaude que je pouvais à peine les bloquer avec mon bouclier et je me devais d'esquiver toutes ses attaques en majeure partie. Sauf que tout ceci, me demandait énormément d'endurance et il me fallait trouver le point faible de ce monstres aux écailles si résistantes. Mon épée ne pouvait rien face à ce monstre, ni même ma force physique connu de tous et c'est pourquoi, j'ai décidé d'observer pleinement le dragon rouge.

Plusieurs minutes plus tard, mon regard fut attiré par un endroit plus sombre sur l'armure d'écaille de mon adversaire et finalement, c'était un endroit où il avait perdu auparavant une écaille. Cette unique chance était très risquée, vu qu'elle était situé dans le cou du monstre, un endroit très difficile d'accès à cause des mouvements vigoureux du monstre. Je ne pouvais malheureusement pas me défiler, tant de personnes comptait sur moi pour terrasser cette bête maléfique et je me devait de la pourfendre.

C'est alors que j'ai empoigné mon courage à deux mains, en m'élançant vers le monstre avec toute ma force restant et après quelques esquives risquées et des actions plus que folles, j'avais atteint le cou de ce monstre terrifiant. J'ai alors lancé mon bouclier au sol pour pouvoir prendre mon épée à deux et ainsi pouvoir lui assener, le fameux coups fatal qui avait déjà écrit une partie de la légende.

Le monstre était bel et bien mort, il gisait au sol tout en dégageant une chaleur tellement insupportable que j'en avait ôté mon armure après la fin du combat. Et finalement de fatigue, je me suis écroulé au sol sans même m'en rendre compte. Plusieurs jours sont passés et j'avais enfin réussi à ouvrir les yeux, plusieurs personnes étaient présente autours de moi, ils s'étaient exprimé de la sorte en me voyant réveillé !

"Le héros qui a vaincu le dragon rouge, s'est enfin réveillé !"

Le héros.... Je détestait ce surnom, n'aimant pas les louages solitaires, vu que ce résultat est dû à tout le monde ! Il m'aurait fallu plusieurs jours de récupération, pour pouvoir réussir à me lever et pouvoir enfin me dégourdir les jambes. J'avais quitté l'hôpital du village, pour partir vers le port puisque j'avais entendu un brouhaha qui venait de là-bas et stupéfaction, le navire de Louis était présent, mais dans un fichu état. C'est alors que je me suis mis à courir vers le bateau de mon ami, pour voir s'il était présent sur celui-ci et heureusement il était présent, mais... malheureusement lui aussi était dans un mauvais état et encore conscient qu'il avait réussi à m'appeler.

"Edgard viens par ici, j'ai quelque chose à te dire !"

Je me suis approché à toute allure vers son corps en piteux état et j'ai approché mon oreille le plus proche de lui, pour qu'il ne force pas trop pour parler.

"Je vois que tu as réussi à battre le dragon, vu que tu es de retour.... Moi aussi j'ai réussi à vaincre le monstre qui menaçait notre village.... Il... semblerait que ce soit.... une réussite... mon frère !"

Celui-ci m'avait adressé un sourire chaleureux tout en serrant l'un de mes bras, et s'est en ait allé dans mes bras, tel un guerrier sur le champ de bataille. Cette perte fut très dur pour moi, étant donné que j'y ait versé toutes les larmes de mon corps et qu'il m'a fallu, un mois entier pour retrouver la raison.

Depuis nous sommes surnommé Les deux gardiens, tout comme le nom de cette légende et une statue nous représentant tous les deux, est présente au milieu de la place de Rochenoire. Avant de vous quitter, je tiens à vous souligner mes cher enfants que l'un de mes arrières petit enfant est une figure importante dans la ville de Risua et s'appuie énormément sur cette légende, pour tous ses actes héroïque. Ce n'est qu'autre que la personne qui s'occupe des nouvelles recrues chez les miliciens, connu sous le nom de Hector Lidenn...

Maintenant, c'est à son tours d'écrire une nouvelle légende...

Et en deuxième, c'est un petit jet de test pour mon futur projet de Roman typé Dark Fantasy. Là c'est vraiment le tout premier écrit que j'ai pu faire, mais je compte bien modifier beaucoup de choses dedans (les noms ne sont pas définitif comme les idées en générales !

La rage sanguinaire [NOM PROVISOIRE]:
1 - Le commencement

Aujourd’hui était un jour assez commun, ici à Rochenoire. La vie y était assez monotone et le climat plutôt tempéré, mais étrangement il pleuvait régulièrement depuis peu dans cette région où était installé ce grand village. Ce continent prénommé Ysalva était constitué de quatre parties bien distinctives, Zvor le nord du continent qui était constitué en totalité de neige et de glacier, Yschvar le sud qui lui arbore d’immense dunes de sable, Gramnir l’Est qui est la partie tempérée où se trouve Rochenoire et pour finir Zrarao à l’ouest disposant d’un climat assez humide à cause de son immense jungle qui recouvre la totalité de la partie ouest.

Tout ceci est la structure mère de notre continent Ysalva, ce nom vient de l’une des déesses principale de notre mythologie divine. Elle est vénérée par la majeure partie des êtres civilisés et elle est la représentation des quatre éléments, l’eau pour la partie Nord, le feu pour la partie Sud, la terre pour la partie Ouest et le vent pour la partie Est.


Je suis Cassius Rochenoire l’ainé de la fratrie de la noble famille Rochenoire. Vous allez me dire que le nom de ma famille est le même que celui de la ville ? C’est totalement normal puisque ma famille est celle ayant fondé le village qui est désormais visible sur les différentes cartes existantes. On était connue comme étant une famille aux multiples facettes, mon petit frère était reconnu comme étant quelqu’un de très clément et ma petite sœur elle est plutôt capricieuse et veut tout sur tout. Mes parents quant à eux ? Mon père était à la fois craint et aimé de tous, pour sa poigne de fer mais également sa droiture et ma mère se montrait plutôt discrète, tout en accompagnant toujours mon père durant ses déplacements.

Et moi dans l’affaire ? Je suis craint de tous et je suis la face noire de notre famille puisque je suis quelqu’un qui a toujours été très violent que ce soit dans mes propos comme dans mes actions physiques. Je cherche sans arrêt les ennuies et m’engage dans plusieurs combats à mains nue où j’excelle par ma force brute. Oui je suis un homme d’environ une vingtaine d’année avec une forte carrure et je dispose d’une courte chevelure couleurs charbon, le tout accompagné d’un bouc recouvrant une partie de mon menton. Mes poings étaient constamment ensanglantés en rentrant de mes promenades quotidiennes et à chaque fois que je rentrais les femmes de ménage étaient affolées, en pensant que mon père irait m’engueuler, voilà pourquoi elles se hâtaient pour mes les nettoyer et ainsi mon père n’y voyait que du feu. | S’ensuivit toujours d’un repas familial toujours aussi houleux, où mon petit frère et ma petite sœur se chamaillait. Mes parents qui parlaient d’affaire et de moi les observant toujours avec un air dépité, tout en ingurgitant la totalité de mes assiettes quotidienne. Ils me fatiguaient tous, si seulement ils pouvaient mourir de mes propres mains, ça me permettrait de me défouler encore plus.

Ce fichu quotidien s’était encore enchaîné sur plusieurs années et arrivé vers mes vingt-quatre ans, j’ai fait la rencontre d’un étrange personnage. Un personnage qui semblait assez âgé vêtu d’une grande toge faite dans une soie totalement noire. D’un voix assez roque et confiante, l’homme m’avait adressé la parole en plein milieu d’un cimetière.

« Désires-tu plus de pouvoir, mon enfant ? » - Dit-il avec un sourire narquois.

Sans réfléchir par cette haine qui m’envahissait sans arrêt de jour en jour, l’homme m’avait apposé un étrange sceau et soudain une grande douleur m’a pris au niveau de mon cœur, comme si j’étais en train de faire une crise cardiaque. Tout en appuyant mes mains au niveau de mon torse, je lui avais adressé un regard meurtrier et celui-ci s’était mis à rire à gorge déployée tout en me disant quelques mots.

« Pour obtenir de la puissance, il faut accepter une contrepartie. Ici ton pouvoir est d’être devenu immortel, mais pour en profiter tu devras sacrifier quotidiennement des personnes selon le rite spirituel des nécromanciens de la région de Gramnir ! Si tu ne le fait pas au moins une fois par semaine… tu perdras la vie… »

S’ensuit un rire encore plus puissance et des plus maléfique qui résonnait encore dans ma tête, pour ensuite m’évanouir à cause de la douleur qui est beaucoup trop forte.

Voilà voilà, n'hésitez pas à me donner vos avis s'il vous plait ! Et sachez que j'ajouterais de temps à autre des écrits que j'ai pu faire, mais également quelques test d'écrits pour le roman ! Smile
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum