Manga-Fan

Welcome !

Si vous cherchez un forum consacré à la japanimation, aux mangas et au Japon ; un forum où l'on peut discuter de tout et de rien dans la bonne humeur ; si vous cherchez un lieu pour discuter sérieusement, débattre entre otaku et s'amuser à la fois... Alors Manga-Fan est fait pour vous !!
Bienvenue Invité ! Passez un bon moment sur Manga-Fan !
___________

Souhaitons la bienvenue à Mina-cchi !
___________

Nous suivre sur :
Facebook - Manga-Fan - Twitter - Manga-Fan

Blog : Blog - Manga-Fan

Page Facebook
Derniers sujets
Le Guide d’Yce
mascotte Manga-Fan
Dessin : Akamaru Couleurs : Showel
Navigation Anime/Manga
Les activités du moment
Liens utiles
Salon Discord
Les posteurs les plus actifs de la semaine
12 Messages - 25%
6 Messages - 13%
5 Messages - 10%
5 Messages - 10%
5 Messages - 10%
5 Messages - 10%
4 Messages - 8%
3 Messages - 6%
2 Messages - 4%
1 Message - 2%

Partagez
Aller en bas
avatar
Reldrick
Daijin
Daijin
Masculin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 3601
Age : 32
Date d'inscription : 19/01/2009

[japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mar 14 Déc 2010 - 15:20
http://www.manga-news.com/index.php/actus/2010/12/14/Le-gouvernement-japonais-veut-censurer-le-sexe-dans-les-mangas

Une proposition de loi lancée par le gouverneur de Tokyo, visant à censurer le sexe dans les bandes dessinées nippones, a provoqué ces derniers jours un véritable séisme au sein de l'industrie du manga japonaise.

Cette proposition, qui pourrait être votée en assemblée ce mercredi 15 décembre, prévoit notamment la régulation des scènes de viol et d'inceste, et s'appliquerait donc à bon nombre de mangas, y compris non pornographiques, si elle devait être adoptée.

Si cette proposition a entrainé une levée de boucliers de la part des éditeurs japonais et des intellectuels, qui considèrent que cette loi porte atteinte à la liberté d'expression, force est de constater qu'il n'en est pas de même chez les différents partis politiques majeurs du pays... En effet, la loi a reçu le soutien du PLD (Parti Libéral Démocrate) ainsi que du Parti Démocrate et du New Komeito.

Le sujet, particulièrement délicat, divise les japonais. Et vous, quel est votre avis sur la question? N'hésitez pas à nous faire part de votre opinion dans les commentaires.

Vous pouvez également donner votre avis en anglais aux adresses ci-dessous, afin de faire savoir au gouverneur de Tokyo que ce débat dépasse les frontières nippones:

ml-chijihon-soumu@section.metro.tokyo.jp (adresse email du bureau du gouverneur de Tokyo)
koe@metro.tokyo.jp (adresse email du gouvernement de Tokyo)

mon avis :
Tout dépend du contenu de la loi, bien que pour "régulation des scènes de viol et d'inceste" je serai totalement pour aux 1ers abord, mais c'est vrai que ça serait une atteinte a la liberté, pourquoi pas les interdire dans les autres formats ? Enfin pour ma part dans tout ce que j'ai lu comme manga, j'ai eut très peu a faire a ce type de scènes, j'évite peut être inconsciemment ces mangas aussi, donc on verra bien je suis ni pour ni contre.
avatar
~HSL~
Sensei
Sensei
Masculin Balance Singe
Nombre de messages : 1776
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2010

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mar 14 Déc 2010 - 16:33
Hmm... les scène de viol, j'en ai déjà vu une seule, mais dans un seinen, et il était assez hardcore en bien des point.... Ah non rectif', dans Tsukihime, il y a tentative de viol maintenant que j'y pense... Bon ok ça fait deux, mais c'est des manga destiné à un certain âge déjà...

A part dans les hentai, ce genre de truc est quand même assez rare non?

En tout les cas, je ne suis ni pour ni contre...
Mais j'ai envie de dire, dans ce cas la, interdisons les scènes de combat car elle peuvent influencer les gens! De même pour les scènes de découpage de viande sur pauvre citoyen innocent(je pense encore à Tsukihime) ou encore, les scènes avec des élèves qui dorme en cours, sinon, il y aura imitation!!

Si l'optique de cette loi est basée sur le code moral, j'aurai tendance à ne pas être d'accord (voir mon exemple un peu concon plus haut), car dans ce cas, absolument tout serai censuré! (le point de vue simpliste à deux balle je sais, mais ce n'est pas entièrement faux quand on y pense).
avatar
Crystal
Naikaku sōri daijin
Naikaku sōri daijin
Féminin Bélier Coq
Nombre de messages : 5771
Age : 25
Date d'inscription : 09/09/2010
Mangas préférés : Black Butler, Kids on the Slope, Thermae Romae
Animés préférés : Gankutsuou, L'Attaque des Titans, KKM
Films préférés : Le château ambulant
http://crystalenki.tumblr.com/http://myanimelist.net/profile/CrystalEnki

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mar 14 Déc 2010 - 18:59
Hum... J'avais déjà lu un article sur le même sujet. Sauf que le but était non pas d'interdire tout les scénes de sexe mais juste celle qui impliquée des personnages considéré comme trop jeunes. D'ailleurs j'avais été étonnée de la révolte que ça avait semblait provoquer chez les auteurs. Shocked

Comme vous je ne sais pas trop quoi penser. En même temps, on voit tout ça de loin. On ne sait pas trop ce qu'interdirait exactement la loi. Donc dur de juger.


_________________


Spoiler:


avatar
Kirika
Daijin
Daijin
Féminin Verseau Chat
Nombre de messages : 3490
Age : 31
Date d'inscription : 17/12/2007

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mar 14 Déc 2010 - 20:38
Ben si on reprends les exemples cités je ne peux pas dire que je sois contre cette idée, mais comme le dit Reld c'est vrai que ça va à l'encontre de la liberté d'expression... Maintenant ça dépends également dans quel contexte sont utilisés ce genre de scène.

Je citerais par exemple Bitter Virgin qui comprenait quand même des scènes de pédophilie, mais qui malgré ces scènes choquantes est rester un manga prenant et intéressant à lire.

Par contre je serais tout à fait d'avis de retirer les scènes d'incestes que je trouve carrément déplacer... Quoique parfois ils aiment jouer sur les mots en disant que finalement les protagonistes ne sont pas du même sang et bla bla bla...
On peut également retirer ces scènes là si elles ne sont pas du tout bienvenue dans le scénario si ce n'est que pour pouvoir montrer quelque chose de plus adulte afin d'intéresser également un tout autre public (je ne citerais pas Qwaser Of Stigmata, non non)

Bref... Avis partager.
avatar
Ashelia
Naikaku sōri daijin
Naikaku sōri daijin
Féminin Vierge Serpent
Nombre de messages : 5639
Age : 28
Date d'inscription : 13/11/2008
http://myanimelist.net/profile/Ashelia

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mar 14 Déc 2010 - 21:30
@~HSL~ a écrit:A part dans les hentai, ce genre de truc est quand même assez rare non?
Heu... plus ou moins quand même. Je ne sais pas si c'est concerné par cette loi, mais dans certains mature shojo, on est très proche du viol quand même. Enfin c'est ces héroïnes super niaises qui tombent amoureuses du type qui les brutalise (qui est en fait gentil dans le fond bien sûr mais ça on le "sait" qu'après), ils appellent ça "consensual rape" en anglais.
Je sais pas si ça serait concerné parce que c'est quand même un cas particulier, que ce n'est pas du hentai ni au niveau graphique bien moins détaillé (en général on voit pas grand chose voire rien je crois) ni au niveau de l'histoire.
Enfin perso j'ai toujours trouvé ça tellement absurde.... >_>

@Crystal a écrit:Hum... J'avais déjà lu un article sur le même sujet. Sauf que le but était non pas d'interdire tout les scénes de sexe mais juste celle qui impliquée des personnages considéré comme trop jeunes. D'ailleurs j'avais été étonnée de la révolte que ça avait semblait provoquer chez les auteurs. Shocked
C'est parce que c'est fréquent !
Le loli, le shota (j'ai une amie qui lit du yaoi et elle me dit qu'il y a de ces trucs parfois.... blerk! ), c'est pas si rare que ça là bas (enfin c'est pas non plus le plus répandu heureusement m'enfin).
Certains vont argumenter que ce n'est que de la fiction, que ça a au contraire un rôle de catharsis (mieux vaut là qu'en vrai) etc...


Sinon idem que plus haut, faudrait connaitre plus précisément ce qui est concerné pour pouvoir juger. Mais c'est clair qu'au niveau liberté d'expression c'est sûrement assez limite dans la mesure où ça reste du fictif toussa...

Surtout qu'après, ça dépend de la façon dont c'est tourné, si c'est du hentai juste pour le smex, ça ne me manquera pas perso. Si c'est traité de façon sérieuse à la manière d'un Koi Kaze, ça serait dommage (cela dit à noter comme ici qu'ils vont pas forcément mettre les scènes de sexe dans les mangas vraiment sérieux je pense ?).

Sekai
Gaki
Gaki
Masculin Cancer Chèvre
Nombre de messages : 48
Age : 27
Date d'inscription : 08/12/2010

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mar 14 Déc 2010 - 22:41
@Crystal a écrit:D'ailleurs j'avais été étonnée de la révolte que ça avait semblait provoquer chez les auteurs

Un seul mot ! POGNON ! Beaucoup de japonais aime sa ! C'est un marché qui rapporte énormément d'argent !

Je comprend pas pourquoi interdire le "sexe" dans le manga quand tu vois qu'il y a des dvd de petites filles en mayo de bain dans les sexe shop japonais ! Si le sexe dérange il devrai alors supprimer aussi les films les magazines et les sites porno nan ?! Plutôt que de chercher des problèmes la ou ni en a pas , ils devraient interdire les produits a tendance pédophile !
avatar
~HSL~
Sensei
Sensei
Masculin Balance Singe
Nombre de messages : 1776
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2010

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 7:49
Ashelia, je ne peux que plussoyer: Dans les yaoi, on en vois des choses ^^"

Et je plussoie aussi Mr Monde si dessus
avatar
Nina.Wolken
Championne O-M-Quizz 2011 !!
Championne O-M-Quizz 2011 !!
Féminin Cancer Tigre
Nombre de messages : 464
Age : 32
Date d'inscription : 24/06/2010
http://twitter.com/NinaWolken

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 10:27
La loi ayant été définitivement votée aujourd'hui et les sanctions devant tomber avec leur pleine rigueur dès juillet prochain, certains ici veulent ils que je leur rapporte un souvenir de l'ultime Comiket qui aura lieu dans deux semaines? Laughing

Plaisanterie mis à part (ou pas d'ailleurs, car le Comiket va fatalement en prendre un gros coup à moins de revoir tout son concept), ce qui me choque moi c'est que la loi nous a été pondu par un machiste, xénophobe, homophobe, négationniste et avec l'esprit aussi large que les hanches de Lindsay Lohan (ça fait pas beaucoup, croyez moi). Les gens se fichent tellement de la politique qu'on en arrive à avoir de tels vieux débris aux plus hautes fonctions de l'Etat ou des villes comme Tokyo dans ce cas.

Et qu'est-ce qu'on risque avec cette loi au juste? Que tout ou presque soit censurer : la loi est ainsi rédigée que tout ce qui pourrait "heurter la sensibilité du jeune public", comme on dit chez nous, pourra valoir à l'éditeur une forte amende accompagnée d'une obligation de retirer l'oeuvre du marché.
Ca comprend donc : les scènes à caractère sexuel (même simplement sexy s'entend), les relations jugées incorrecte (homosexualité, inceste, prof/élève, etc...), toute représentation de mineurs pouvant être jugée "provoquante"...
Bref, tout ce que le gouvernement, ou le bureau chargé de surveiller tout ce qui sera édité et diffusé ('vont pas chômer ceux-là), jugera possiblement dangereux pour le "bon développement" d'un marmot.

tl;dr : TOUT pourra être censuré.


Et vu les amendes énormes prévues, les éditeurs ne vont pas avoir d'autre choix que de s'auto-censurer. Ils le feront d'abord sur les travaux les plus explicites, en croisant les doigts pour que le gouvernement ne se montre pas trop regardant sur la masse de ce qui est publié. Mais le risque est là, que du jour au lendemain, on leur interdise de publier tel ou tel manga, diffuser tel ou tel anime. C'est une épée de Damoclès énorme qui pend au dessus de leur tête et qui peut très bien mettre fin à toute l'industrie telle qu'on la connait aujourd'hui.

L'instigateur de cette loi, le gouverneur de Tokyo, ce très cher Ishihara, est un fasciste qui a depuis longtemps pris en grippe les otaku et les accuse de "plomber" la société nippone.

Bien entendu, la loi ne s'applique que sur le territoire de Tokyo, mais honnêtement je vois mal les studios et tous les artistes se délocaliser à Osaka ou ailleurs et quand on sait que Tokyo c'est 1/4 de la population japonaise, arrêter la diffusion d'anime ou de manga dans cette région, ce serait du suicide pur et simple.
Seconde option, classer toutes les oeuvres "à risque" (90% de ce qui se fait à l"heure actuelle w) comme oeuvre pour adulte (R +18). Mais là on perd tout le marché des ados et les chances d'exportations... Bref, c'est l'impasse.

Tout ça sent mauvais, très mauvais les amis...
Sekai
Gaki
Gaki
Masculin Cancer Chèvre
Nombre de messages : 48
Age : 27
Date d'inscription : 08/12/2010

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 12:14
Plus de Comiket .... c'est la fin de l'humanité comme on la connait ><" ! Je comprend pas pourquoi les petits japs ne font rien ! Pas de protestation ? Pas de manifestation ?!

TOUT pourra être censuré.


Tout est déjà censuré , par des petits rayons lumineux ou des pixels . (merci a Caro de la chaine nolife pour tous les petits détails sur le sexe au japon )
avatar
~HSL~
Sensei
Sensei
Masculin Balance Singe
Nombre de messages : 1776
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2010

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 12:16
Donc j'avais pas complètement tord (Quand je parlait des jeune tête qu'il ne faut pas choquer)

C'est juste du gros n'importe quoi en tout cas
Et les relations "jugé"... Pff ya ça partout merde!! on est en 2010 quand même!!

Inceste et pédophilie censuré, je dis pas, mais en quoi des relations gay sont elle dérangeante (pourvu qu'elle n'implique pas d'enfant)??

Tokyo est en train de se transformer en France: Censurons à tous va!!
En tout les cas, le marché va en prendre un coup...

Merki monsieur le gouverneur ^-^


C'était un message d'un idéaliste lecteur non gay de yaoi, soutenant les Otaku, les fujoshi et contre les réformes aussi pertinente qu'Hadopi!
avatar
Reldrick
Daijin
Daijin
Masculin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 3601
Age : 32
Date d'inscription : 19/01/2009

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 12:27
@sekai :
Pour les rayons lumineux c'est car tu regardes les versions censurés, ta aussi les versions non censuré sans rayon de soleil, notamment pour des animes récent comme motto to love ru et high school of the dead pour ne citer qu'eux mais ya aussi seikon no qwaser, witchblade etc.... Mais ils sont plus dur à dénicher ^^

@sekai :
Pas de protestation ? Pas de manifestation ?!
Ils sont pas français hein :p


Pour le comiket c'est claire qu'il va morfler Surprised et pas que lui tout le reste, faudra voir comment la loi s'applique aussi avant de s'alamer, merci Nina pour les infos Smile.

Apres le hentai sera pas touché enfin je pense pas, c'est marqué pour pas choquer les plus jeunes, hors le hentai c'est -18 donc la loi ne doit pas s'appliquer pour eux énormément, tout dépend après le délire de l'auteur (ya des tordues partout).

J'y pense avec ça on aura peut être plus de fan service (tant mieux d'un coté ça me dérange pas), et les poitrines de nos héroines vont rétrécir ainsi que leur tenues qui va s'allonger, ça dépend lequels mais c'est claire que certaines je veux pas >.< apres on va reprendre notre débat de chez plus quel topic sur les poitrines démesurés, ça les fera disparaître peut etre, c'est pas plu mal je trouve, mais c'est que mon avis de mâle pervers mais raisonnable :p
avatar
Nina.Wolken
Championne O-M-Quizz 2011 !!
Championne O-M-Quizz 2011 !!
Féminin Cancer Tigre
Nombre de messages : 464
Age : 32
Date d'inscription : 24/06/2010
http://twitter.com/NinaWolken

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 12:31
@Sekai a écrit:Tout est déjà censuré , par des petits rayons lumineux ou des pixels . (merci a Caro de la chaine nolife pour tous les petits détails sur le sexe au japon )

Pixels, ombres ou traits de lumière qui disparaissent généralement dans les version BD/DVD car c'est vendeur.
Mais là je parle de censurer au sens de "faire disparaitre". Un peu comme ce qu'on connaissait en France dans les années 90 : des scènes qui sautent, des dialogues qui sont modifiés au pied levé, des auteurs à qui l'on fait réécrire leur script pour coller à la loi.

On dénature. On muselle. On détruit la liberté d'expression. On tue l'art. Belle époque.

Mais beaucoup de gens protestent en ligne. Quelque chose se passera surement. Pour le moment à chacun de faire entendre son désaccord (mais toujours avec courtoisie :3).

Edit : des liens très intéressants pour les anglophones :
Tsurupeta explanation on the bill proposal / Dan Kanimatsu blog
avatar
Crystal
Naikaku sōri daijin
Naikaku sōri daijin
Féminin Bélier Coq
Nombre de messages : 5771
Age : 25
Date d'inscription : 09/09/2010
Mangas préférés : Black Butler, Kids on the Slope, Thermae Romae
Animés préférés : Gankutsuou, L'Attaque des Titans, KKM
Films préférés : Le château ambulant
http://crystalenki.tumblr.com/http://myanimelist.net/profile/CrystalEnki

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 16:09
Wahou Nina.Wolken, t'es remontée Mister Green

Comme j'ai dis plus haut, je connais pas la situation donc je ne confirmerai ni ne contredirai.

Après si c'est comme en France, où on passe des tas de lois qui ne sont jamais appliqué, pas de raison de s'alarmer.

On dénature. On muselle. On détruit la liberté d'expression. On tue l'art. Belle époque.
Si "l'art" c'est des scénes d'incest ou de pédophilies... Tout est relatif, hein

Après c'est sûr que si la loi est trop excessive, c'est pas super (comme en France où la diffusion de Nana est critiqué parce que l'héroine fume et que fumé c'est mauvais pour la santé Laughing )

_________________


Spoiler:


avatar
Reldrick
Daijin
Daijin
Masculin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 3601
Age : 32
Date d'inscription : 19/01/2009

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 17:17
Pour la cigarette, je te dirai que Reboorn en souffre au japon c'est retiré de l'anime, ou bien Gintama ou l'auteur n'a pas le droit de mettre Hijakata avec une cigarette en couverture des tomes. (enfin l'auteur se vengera sur la parodie de dbz et l'interdiction de fumer dans les lieux publiques xD)
avatar
Nina.Wolken
Championne O-M-Quizz 2011 !!
Championne O-M-Quizz 2011 !!
Féminin Cancer Tigre
Nombre de messages : 464
Age : 32
Date d'inscription : 24/06/2010
http://twitter.com/NinaWolken

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Mer 15 Déc 2010 - 23:06
@Crystal a écrit:Si "l'art" c'est des scénes d'incest ou de pédophilies... Tout est relatif, hein

Encore une fois, ça va bien plus loin que ça. Par exemple, tous les mangas de Clamp ou presque comportent des relations qui pourraient très bien être touchées pour la loi. Je ne dis pas que la romance entre ces deux là : ne m'avait pas fait lever les yeux au ciel, mais est-ce que pour autant on doit interdire à l'auteur ce genre d'évocations?
Et les fans de Koi Kaze, on devrait les obliger à bruler leurs dvd peut-être? Rolling Eyes

Edit : Un peu plus sur l'instigateur de la loi :

From Kotaku : Regardless, this is hardly the first time Ishihara shot off his mouth. Here is a man who was sued for calling French a "failed language", a man who referred to Korean-Japanese and Taiwanese-Japanese as sangokujin, a man who blames Chinese and Africans for increased crime and a man who denounced The Rape of Nanking as "fiction" created by the Chinese in a Japanese magazine.
avatar
Reldrick
Daijin
Daijin
Masculin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 3601
Age : 32
Date d'inscription : 19/01/2009

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Ven 7 Jan 2011 - 1:35
source animeka :

Tōkyō Anime Fair menacé - article du 28 décembre

si vous voulez tous les liens de l'article. j'en ai mis quelques un notamment les sources à la fin mais yen a une 50ene sinon >.<


Au Japon, selon le site Asahi.com, le magazine de mangas Weekly Shōnen Sunday (Ranma ½, Patlabor, Major, Touch) prépublie Chiisai hito: Aoba jido-sodanjo monogatari (« petite personne : l'histoire du centre de consultation pour enfants d'Aoba »). On y découvre les aventures d'un travailleur social qui suit des enfants maltraités. Les deux coauteurs du manga s'inspirent des idées d'un journaliste de 52 ans, Junichi Komiya, qui a couvert ce type d'affaires durant plus de vingt ans et qui a dirigé une association spécialisée dans la protection des enfants. Les premiers contacts avaient été pris, il y six ans, pour un projet avorté destiné à un magazine plus mature du groupe Shōgakukan. La présente bande dessinée, dans laquelle les problèmes trouvent le plus souvent une solution, est destinée aux adolescents, qui sont aussi de futurs parents. Le premier épisode a été publié le 2 novembre dernier en même temps qu'une campagne du gouvernement contre l'enfance maltraitée.



Shōgakukan est l'un des dix éditeurs de mangas (avec entre autres Kadokawa, Kōdansha et Shueisha) qui ont décidé de boycotter l'année prochaine le Tōkyō International Anime Fair 2011, comme annoncé dans cet article d'Asahi.com. Organisé annuellement depuis 2002, c'est l'un des plus grands salons au monde dans le domaine de l'animation, et il se tiendra du 24 au 27 mars. Ils désirent ainsi protester contre le vote du 15 décembre dernier par l'assemblée du gouvernement de Tōkyō (qui préside le comité d'organisation du Tōkyō Anime Fair dont Kadokawa est membre) d'une loi nommée Bill 156. Soutenue par la plupart des partis politiques représentés, elle est destinée à empêcher les moins de 18 ans d'avoir entre leurs mains des produits contenant des représentations fictives de crimes sexuels (incestes, viols...). L'industrie du manga, de l'animé et du jeu vidéo devra s'autoréguler, et la vente aux mineurs de ces articles sera interdite. Selon le Mainichi Daily News, une première version de la loi, revue depuis, interdisait à tout citoyen de posséder tout contenu pédopornographique. Il y a quelques mois déjà, Karore vous avait informés dans cette news d'une proposition de modification d'un texte de loi à ce sujet, par la municipalité de Tōkyō. Le boycott du Tōkyō Anime Fair 2011, qui pourrait profiter aux producteurs d'animation chinois déjà très présents en 2010, inquiète même le Premier ministre Naoto Kan qui a écrit à ce sujet sur son blog.



Les statistiques communiquées par la Police nationale japonaise, qui recensent depuis 2000 les affaires de mineurs maltraités, montrent qu'un nouveau record sera atteint cette année, à en croire les chiffres publiés entre autres par le Daily Yomiuri Online. Plusieurs victimes de ces affaires sont mortes. Dans une interview accordée à la NHK, le 28 juillet dernier, Takashi Kageyama, responsable de l'assistance aux enfants auprès du gouvernement de Tōkyō, parle de 3 339 cas (maltraitance physique, négligence, abus psychologique ou abus sexuel) recensés par ses services en 2009, soit 100 de plus que l'année précédente. Selon lui, deux des raisons de cette augmentation sont : un intérêt croissant de la société à ce sujet, et une multiplication du nombre de lieux où ces cas peuvent être signalés. Le Japan Times Online fait également un rapprochement entre la désillusion d'otaku qui ont appris que la doubleuse de l'héroïne de La Mélancolie de Haruhi Suzumiya avait une vie sexuelle et une affaire rapportée par le magazine japonais Spa!. Celui-ci racontait l'histoire d'une mère célibataire de 26 ans travaillant dans l'industrie du sexe, qui a laissé un homme prendre des photos de sa fille de 2 ans, nue, contre de l'argent.



En tout cas, cette loi est critiquée par l'Asahi Shinbun, dans son éditorial, du 3 décembre et par Roland Kelts dans le Daily Yomiuri Online. On peut le voir dans l'animé Ore no imōto ga konna ni kawaii wake ga nai où Kirino, 14 ans, fille de policier (source), collectionne des produits douteux et se rend au Comiket, à TōKyō. Cette convention biannuelle, la plus importante concernant le manga, présente de nombreuses parodies (pornographiques, érotiques, comiques…) de mangas célèbres, à en croire la visite effectuée par Étienne Barral en 2000. Certains mangakas célèbres continuent de participer à cet événement, comme le collectif Clamp, Ken Akamatsu ou Tōru Fujisawa (Wikipédia). Ils le font pour des raisons financières ou pour la liberté artistique. Ce rassemblement a été créé en 1975 par des étudiants de l'université Meiji. Il expose depuis 2009 la collection de mangas et de (dōjinshi) de l'un d'eux, Yoshihiro Yonezawa, mort en 2006. En mai dernier, Yukari Fujimoto, professeur agrégé de cette université et opposé à cette loi, a accordé une interview au Japan Times Online. Elle y affirme que l'augmentation des produits à caractère sexuel, ces quarante dernières années, coïncide avec une diminution du nombre de viols d'écolières. Réputée « un peu anticonformiste et sans aucun raffinement », l'université Meiji ainsi que l'université Waseda possèdent les deux plus grands clubs universitaires de manga, selon le témoignage du dessinateur Jun Ishikawa, qui a lui-même débuté dans des magazines pornographiques. Privées et choisies avec onze autres sites pour représenter l'enseignement japonais à l'étranger, ces universités attirent des étudiants provinciaux ou d'origine modeste, plus pauvres que la moyenne. En 2007, les ménages contribuaient, à hauteur de 51,1 %, au budget de l'éducation supérieure. Takeshi Kitano, le présentateur du jeu Takeshi's Castle, y a fait ses études, et son frère y est devenu professeur. C'est aussi le cas de Yu Aida, le mangaka de Gunslinger Girl (source), dont la première adaptation animée reçut un budget cinq fois supérieur à la moyenne. Il a aussi créé des dōjinshi déconseillés aux moins de 18 ans mettant en scène des enfants. Dans son manga professionnel, des jeunes filles que le destin a privées d'avenir se voient dotées du meilleur corps mécanique possible par un institut d'aide sociale afin de servir la nation italienne, un peu comme les étudiants de Meiji dont les parents ne peuvent pas financer les études. On peut y voir des tableaux de Botticelli, un peintre qui porta lui-même certains de ses nus féminins au bucher durant la dictature théocratique à Florence.


Sources : Wikipédia, Asahi.com, Kyodo News, Aujourd'hui le Japon, The Japan Times Online, The Mainichi Daily News, NHK World (service francophone), CERI
http://fr.wikipedia.org/wiki/Weekly_Sh%C5%8Dnen_Sunday
http://www.asahi.com/english/TKY201012200321.html
http://english.kyodonews.jp/news/2010/12/63045.html
http://japon.aujourdhuilemonde.com/les-editeurs-en-colere-contre-une-loi-regulant-les-mangas-%C2%AB-extremes-%C2%BB
http://search.japantimes.co.jp/cgi-bin/nn20101214a2.html
http://mdn.mainichi.jp/arts/news/20101215p2g00m0et085000c.html
http://www.nhk.or.jp/nhkworld/french/top/index.html
avatar
~HSL~
Sensei
Sensei
Masculin Balance Singe
Nombre de messages : 1776
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2010

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Ven 7 Jan 2011 - 2:56
Ya des truc glauque dans ton article D: (Enfin un en particulier avec la gamine de deux ans D: )

Thanks, mister Newz
avatar
Reldrick
Daijin
Daijin
Masculin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 3601
Age : 32
Date d'inscription : 19/01/2009

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Dim 6 Fév 2011 - 20:13
Allez de nouveaux articles sur ce theme :

http://adala-news.fr/le-gouvernement-de-tokyo-censure-les-manga/

Vous le savez sans doute déjà, mais le Japon connait une succession de lois visant à censurer les manga auprès des mineurs, justifiant leurs contenus trop indécents.



La grande polémique touche maintenant Tokyo où une loi a également était décrétée et déjà appliquée.

Mais pour comprendre toute l’ampleur de cette censure nous vous invitons à lire dans l’ordre les articles que nous avions sortis au fil des mois :

1-Début 2010, le gouvernement de la ville d’Osaka censure les manga auprès des jeunes filles.
http://adala-news.fr/le-gouvernement-dosaka-interdit-la-vente-de-manga-aux-jeunes-filles/
2-Manga Sexe et Violence, une loi anticonstitutionnelle.
http://adala-news.fr/manga-sexe-et-violence-une-loi-anti-constitutionnelle/
3-Les Yakuza pris pour cible.
http://adala-news.fr/la-police-japonaise-sen-prend-aux-manga-yakuza/
4-L’animation japonaise, une industrie du porno en puissance.
http://adala-news.fr/lanimation-japonaise-est-elle-devenue-une-industrie-du-porno/

Donc pour faire un rapide récapitulatif et clarifier les choses :

Ces lois visent surtout à contrôler les contenus à caractères sexuels/gores qui sévissent dans les œuvres visant les mineurs, c’est à dire, qu’il ne s’agit pas d’interdire la publication de manga contenant du sexe ou de la violence mais d’en contrôler leur vente auprès du public (en théorie).



avant : Les œuvres pour adulte étaient placées au bout de rayon délimitées par une indication, dans les conbini.

après : Les magazines de prépublication manga (Evening, Morning, Manga Home…) y sont maintenant placées.

Plusieurs éditeurs de manga visant par exemple les adolescents intègrent de l’ecchi (toléré auprès des mineurs) qui tend souvent vers du hentai (interdit au mineur) ou qui met en scène des relations sexuels avec des mineurs. Sans oublier certains magazines Shôjo/Josei jugés traumatisant pour les adolescentes. (C’est ce qui est pointé du doigt par le gouvernement actuel)



Le principal genre concerné est le Boys Love qui représente une part énorme de vente de manga auprès des adolescentes.

Suite aux actions du gouvernement de Tokyo, les éditeurs japonais de manga ont décidé de boycotter le TAF 2011 (Tokyo Anime Fair), l’une des plus grandes conventions d’animation japonaise/manga.



Maintenant passons à une récente enquête menée par la société Sankei, effectuée auprès de 6 399 japonais (4 305 hommes et 2 094 femmes), pour s’exprimer sur la polémique actuelle causée par gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara (image ci-dessous).



Approuvez-vous que le contenu sexuel soit restreint par ordonnance ? : 80% des japonais s’opposent à la loi.
Pensez-vous que cette loi empiète sur la liberté d’expression ? : 81% des japonais le pensent.

C’est d’ailleurs ce que la plupart des mangaka de tout genre pensent. Une loi visant à interdire un contenu auprès de n’importe quel individu est une forme de censure qui n’a pas sa place, au vu de la culture japonaise et de son histoire avec le sexe. (Attention, cela ne veut pas dire qu’ils cautionnent toutes formes de débordements immorales, bien au contraire).

La majorité des opinions exprimées par l’échantillon :

« Si le manga représente maintenant une activité illégale par rapport à la loi alors il n’est pas juste d’appliquer la loi sans bannir également les manga historiques et yakuza.

C’est la pire loi possible qui ruinera la grande culture manga du Japon. Le manga devrait une forme d’expression libre et non soumis à de la censure. »

« Le gouvernement de Tokyo a adopté une interdiction sans même avoir pris le temps de discuter avec les acteurs économiques de l’édition, n’est-ce pas étrange ? Et je ne suis pas du tout convaincu par les propos tenus par le Gouverneur de Tokyo. »

*Shintaro Ishihara a accusé publiquement que les otaku pouvaient avoir un gène corrompu, d’où leur attirance pour les contenus pervers.

« Il n’y a pas de preuve scientifique démontrant une quelconque cause à effet entre une personne qui lit un manga au contenu à caractère sexuel et les criminels sexuels, d’où cette interdiction contre les manga totalement obsolète. »

« Cela ne va que pousser les jeunes à avoir accès à ces œuvres par voie illégale et il est sûr que cela aura un effet néfaste sur leur développement. »

D’après le journal The Economist, l’ironie de cette histoire est que ce projet de loi vient du gouverneur conservateur de Tokyo, Shintaro Ishihara, qui s’est rendu célèbre dans les années 1950 avec l’écriture de nouvelles contenant des scènes à caractère sexuel avec des mineurs.

sources : sankei.jp, sankakucomplex

--------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------

http://adala-news.fr/la-chaine-tokyo-mx-potentiellement-touchee-par-la-censure/

Lundi 31 Janvier 2011, le numéro 12 du magazine Weekly Gendai (Kodansha) a publié un article qui a examiné les perturbations que l’amendement adopté récemment par le gouvernement de Tokyo, peut entrainer sur les futurs plans de la chaine Tokyo MX TV (qui propose des séries animées ecchi et certaines non censurées).



Outre, le fait que l’audience de la chaine pourrait considérablement diminuer si elle était contrainte de censurer ses programmes, la source à Tokyo MX a ajouté :

« Nous sommes populaires auprès des étudiants comme une chaine connue pour sa forte présence de séries animées (ecchi) mais la chaine peut avoir à reconsidérer l’embauche de fans d’anime parmi les nouveaux candidats. (en effet, la chaine attire naturellement beaucoup de jeunes diplômés otaku)

Par exemple, sur la feuille de demande d’emploi inclut la question suivante :

« Si vous deviez prendre une journée de repos pour faire visiter Tokyo à un ami étranger, où l’emmèneriez-vous ? »

Si le candidat écrit « Akihabara « , la chaine l’élimine du processus d’embauche.

Le Gouvernement Métropolitain de Tokyo a adopté une loi dans le cadre de la protection des jeunes.

L’amendement augmente considérablement le nombre de manga et d’anime qui tombent sous la rubrique «publications indécentes», la catégorie juridique des œuvres qui ne doivent pas être vendues ou louées à des personnes de moins de 18 ans.

Cependant, une grave conséquence commence à voir le jour, celle de la discrimination à l’embauche.

MAJ (01/02/2011) : La chaine Tokyo MX réfute les propos tenus par le magazine Gendai en ce qui concerne les candidatures des otaku. Elle précise sur son blog officiel, qu’ils sont toujours les bienvenus.

Simple stratégie afin de ne pas révéler au public leurs actions discriminatoires ou réelles erreurs du magazine Gendai ?

sources : Gendai/animenewsnetwork

--------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------------------

http://adala-news.fr/shintaro-ishihara-et-sa-vision-des-jeunes/

Le gouverneur de Tokyo Shintaro Ishihara s’est exprimé sur la façon dont les jeunes japonais perdent leur racine/culture en échange de l’influence néfaste de l’informatique, de la télévision et des téléphones portables.


Les remarques de Ishihara :


-Les trois choses qui ruinent l’éducation des jeunes sont les téléphones portables la télévision et les ordinateurs…
-Avec ces outils les jeunes ont accès à une grande quantité d’information mais il n’y a pas de réelle matière (intellectuelle) dedans. Ce n’est pas du tout une culture.

Pas étonnant qu’il cherche à censurer l’industrie du manga et de l’anime au Japon. Il considère que les jeunes sont bien moins intelligents que les générations précédentes, lui donnant le prétexte de venir bouleverser le domaine du divertissement.

source : sankakucomplex


avatar
Reldrick
Daijin
Daijin
Masculin Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 3601
Age : 32
Date d'inscription : 19/01/2009

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Jeu 19 Mai 2011 - 18:55
Et hop c'est parti

http://adala-news.fr/tokyo-les-premiers-manga-interdits-a-la-vente/

[Tokyo] Les premiers manga interdits à la vente

La loi interdisant certains manga, présentée par le gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara, vient d’entrée en vigueur et les 6 premiers livres officiellement condamnés comme littérature malsaine ont été révélés !

Le choix de la censure s’inscrit sur les thèmes jugés immoraux tels que l’inceste, les viols, le sexe à l’école ou encore les relations sexuelles entre mineurs et adultes.

Tous les manga qui tomberont sous le joug de la loi devront impérativement être vendus uniquement dans les établissements spécialisés au +18 ans ou dans certains cas, retirés définitivement de la vente :



Oku sama wa Shougakusei de Seiji Matsuyama
Une comédie manga où le protagoniste âgé de 24 ans se retrouve marié à une fillette de 12 ans.
Motif de l’interdiction : Viols sur mineur



Aki Sora de Masahiro Itosugi
Le manga relate l’histoire amoureuse d’un frère et d’une sœur. L’auteur dévoile de manière explicite la sexualité de cette relation tout comme le bouleversement émotionnel lié.
Masahiro Itosugi avait déjà mentionné que son éditeur avait annulé la réimpression de son manga au moment où le ministre venait d’annoncer l’étude de la loi visant à censurer les manga à Tokyo. Il y a donc très peu de chance que le manga soit réédité à l’avenir.
Motif de l’interdiction : Inceste

Kareshi Sharing de Natsuba Yashi
Une des jumelles vole le petit ami de sa sœur. Afin de se faire pardonner, elle lui propose en échange son petit ami. Le contenu du manga est extrêmement explicite.
Motif de l’interdiction : Viols, Inceste, Viols collectifs


Koibito 8-gou de Makoto Ojiro
Une enquête érotique dans laquelle une séduisante journaliste s’emploie à dénoncer un homme masqué qui agresse sexuellement des femmes.
Motif de l’interdiction : Viols


Midori no Kisetsu de Maakou
Une collection de huit histoires courtes par un mangaka spécialisé dans le Bishoujo de longue date, dont trois contiennent des thèmes en rapport avec l’inceste.
Motif de l’interdiction : Incestes, le sexe à l’école

Hanahiyori de Q-tarou Hanamizawa
Une compilation d’histoires d’amour seinen, de comédie et d’érotisme.
Motif de l’interdiction : Le sexe à l’école


La censure ne fait que commencer et nous pouvons être sûr que d’autres œuvres seront très prochainement interdites.

source : sankakucomplex



Donc voila les 1er titres d'une futur longue liste je suppose. Rien que l'on ne va regretter vu les motifs d'interdictions.
Pour ma part je n'en connais qu'un dans la liste : Les OAV d'"Aki Sora" vu par hasard, et c’est malsain quoi les scène entre frère et soeur >.<, les mangakas ont une grosse case en moins et ce qui achètent les mangas aussi Surprised beurk !
Enfin il en faut pour tous les goûts. Mais en tout cas ça va couper secs dans les hentais et ça plaisir ! Du bon ménage en perspective jusqu'a que ça dérape à un moment T probablement ?
avatar
Shadowshinji
Sensei
Sensei
Nombre de messages : 2388
Date d'inscription : 28/07/2008

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Dim 10 Juil 2011 - 22:28
On dénature. On muselle. On détruit la liberté d'expression. On tue l'art. Belle époque

Entierement d'accord avec nina,y'en a vraiment mar de la censure, si on veut empecher un jeune de voir ça on met le logo moins de 18 et c'est tout, puisqu'on parle de viole, pour moi censurer ça s'apparente a violer l'oeuvre d'un auteur , c'est scandaleux, les moralistes ça suffit..
avatar
Crystal
Naikaku sōri daijin
Naikaku sōri daijin
Féminin Bélier Coq
Nombre de messages : 5771
Age : 25
Date d'inscription : 09/09/2010
Mangas préférés : Black Butler, Kids on the Slope, Thermae Romae
Animés préférés : Gankutsuou, L'Attaque des Titans, KKM
Films préférés : Le château ambulant
http://crystalenki.tumblr.com/http://myanimelist.net/profile/CrystalEnki

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Dim 10 Juil 2011 - 23:24
La censure existe partout. En France aussi sauf que se sont les éditeurs qui font le trie (certes ça ne porte pas le terme "censure" mais ça correspond un peu à de l'auto censure).
D'ailleurs il suffit d'allumer son poste de télé pour ce rendre compte que dans plusieurs des séries des scénes (parfois pas plus de 10s mais il n'empêche qu'elles disparaissent) sont coupés.
Est ce qu'on crie pourtant à la censure ? Pas que je sache.

La première fois que j'ai entendu parler de cette loi je ne savais pas trop quoi en penser. En effet la première chose à laquel on pense c'est "est ce que ce n'est pas une atteinte à la libéreté d'expression ?", "est ce que ça ne sera pas abusif ?". C'est normal que tout le monde ait cette réaction, la censure n'est pas une chose à prendre à la légére.

Mais quand je vois la liste des oeuvres censurés et la raison de ce que je ne trouve pas normal moi c'est que ce genres d'oeuvres soit publiés et ait un public.

Une comédie manga où le protagoniste âgé de 24 ans se retrouve marié à une fillette de 12 ans.
Motif de l’interdiction : Viols sur mineur
Il y a que moi que ça choque ? Au risque de passer pour une fille avec une mentalité de vieille, je trouve ça carrement malsain.
Je ne dis pas que se sont des sujets qui doivent être totalement prohibés. Mais tout dépend de la manière de l'aborder.
Lolita de Vladimir Nabokov traite aussi de ce sujet mais la façon d'abhorder le sujet n'a rien à voir.
Alors oui, je suis désolé d'être "moraliste" mais quand ça implique une gamine de 12 ans c'est carrement inquiétant et je ne vois pas quel fonction ce genre de récit peut avoir si ce n'est de rincer l'oeil de pervers !

_________________


Spoiler:


avatar
Tsuki
Daijin
Daijin
Féminin Poissons Buffle
Nombre de messages : 4933
Age : 21
Date d'inscription : 08/05/2011

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Dim 10 Juil 2011 - 23:41
C'est vrai que c'est abusé...
Une fille de 12 ans quoi ! Même si c'est que des dessins, c'est malsaint de dessiner ça..
avatar
Shadowshinji
Sensei
Sensei
Nombre de messages : 2388
Date d'inscription : 28/07/2008

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Lun 11 Juil 2011 - 0:31
Ce n'est pas le problême evidemment qu'une fille de 14 ans couchant avec un mec de 45 ans ce n'est pas quelque chose de "bien " et oui c'est choquant. Mais le fait est que ces chose la existent, alor il faut quoi cacher la vérité? tant que le livre est destiné au majeur, je ne vois pas pourquoi ce thême la ne serait pas abordable
avatar
Crystal
Naikaku sōri daijin
Naikaku sōri daijin
Féminin Bélier Coq
Nombre de messages : 5771
Age : 25
Date d'inscription : 09/09/2010
Mangas préférés : Black Butler, Kids on the Slope, Thermae Romae
Animés préférés : Gankutsuou, L'Attaque des Titans, KKM
Films préférés : Le château ambulant
http://crystalenki.tumblr.com/http://myanimelist.net/profile/CrystalEnki

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Lun 11 Juil 2011 - 9:37
Je ne dis pas qu'il faut cacher la vérité ou ne pas aborder le sujet. En effet ça existe. Mais traiter le sujet sous un format pornographique, ce n'est pas pour dénoncer un probléme ou pour traiter d'une réalité. Comme je le dis plus haut, c'est juste pour se rincer l'oeil.
Et oui, je trouve ce genre de lectures inquiétantes. C'est presque une incitation à la pedophilie.

_________________


Spoiler:


avatar
ZGMF Balmung
Manga-Fan no Tennō Heika
Manga-Fan no Tennō Heika
Masculin Gémeaux Chat
Nombre de messages : 23933
Age : 31
Date d'inscription : 22/12/2007
Mangas préférés : Aria, Aqua, TRC, Amanchu!, Midori Days, Yozakura Quartet, Merry Nightmare
Animés préférés : Aria, Gundam SEED, Saiunkoku Monogatari, Kanon 2006, .hack//SIGN
Films préférés : Les enfants loups : Ame & Yuki
J-Dramas préférés : Byakuyakou, Nagareboshi, NigeHaji
http://aria-nisme.blogspot.com

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

le Lun 11 Juil 2011 - 10:13
Je partage plutôt l'avis de Crystal... C'est quand même assez limite quand on peut voir les sujets de certains de ces mangas.
Qu'il y ait du hentai, etc., soit, c'est ainsi. Et ce n'est pas que le manga, il y en a partout. Mais certaines thématiques comme celle que vous parliez (un gars d'une vingtaine d'années et une fille de 12 ans), j'espère que celui (ou "celle", on ne sait jamais) qui lit ça se pose quand même quelques questions de conscience.

Le problème dans cette interdiction, c'est le fond... Le fond politique de cette affaire. Ça fait quelques temps que je lis des articles citant ce Shintaro Ishihara. Il ne fait pas ça seulement par bonne conscience, mais plus par récupération politique et par un sentiment assez anti-manga et toute la culture qui va autour. Ses autres thématiques en plus sont par exemple la question des étrangers au Japon, et cela avec ces positions assez "extrémistes". D'ailleurs, je me demande si ce n'est pas lui qui avait parlé de "punition divine" face à la dépravation de la culture/morale japonaise après le tsunami.

Niveau forme, ça peut poser quelques problèmes c'est vrai. Difficile dans nos sociétés modernes d'accepter comme ça ce genre de censure - même si dans certains cas elle peut être moralement compréhensible -. Que les éditeurs fassent le ménage avant, c'est mieux sans doute... Mais ça doit être dans ces cas là des éditeurs bien particuliers qui gagnent de l'argent ainsi ? Alors qu'ils se censurent tous seuls, c'est se couper un bras un peu...


EDIT : d'ailleurs, de ce que je crois, c'est que cette loi ne concerne que la préfecture de Tokyo...

_________________


Contenu sponsorisé

Re: [japon] Le gouvernement japonais veut censurer le sexe dans les mangas

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum