Manga-Fan

Welcome !

Si vous cherchez un forum consacré à la japanimation, aux mangas et au Japon ; un forum où l'on peut discuter de tout et de rien dans la bonne humeur ; si vous cherchez un lieu pour discuter sérieusement, débattre entre otaku et s'amuser à la fois... Alors Manga-Fan est fait pour vous !!
Bienvenue Invité ! Passez un bon moment sur Manga-Fan !
___________

Souhaitons la bienvenue à hugobillon !
___________

Nous suivre sur :
Facebook - Manga-Fan - Twitter - Manga-Fan

Blog : Blog - Manga-Fan

Page Facebook
Le Guide d’Yce
mascotte Manga-Fan
Dessin : Akamaru Couleurs : Showel
Navigation Anime/Manga
Les activités du moment
Liens utiles
Salon Discord
Les posteurs les plus actifs de la semaine
16 Messages - 21%
12 Messages - 16%
11 Messages - 15%
8 Messages - 11%
8 Messages - 11%
8 Messages - 11%
4 Messages - 5%
4 Messages - 5%
2 Messages - 3%
2 Messages - 3%
Partagez
Aller en bas
Nero94
Nero94
Gaki
Gaki
Masculin Poissons Serpent
Nombre de messages : 46
Age : 18
Date d'inscription : 09/07/2017
Mangas préférés : Ascension, Real, Slam Dunk, Gunnm, City Hunter, Vagabond, Area 51
Animés préférés : Gurren Lagann, Samurai Champloo, Cowboy Bebop, Space Dandy, Kill la Kill, Devilman Crybaby
Films préférés : Les Enfants Loups: Ame et Yuki, Amer Beton, Paprika, Perfect

[SCENARISTE] Buronson (Okamura Yoshiyuki)

le Jeu 3 Jan 2019 - 17:31
Réputation du message : 100% (1 vote)







Carte d'identité

Nom, Prénom: Okamura Yoshiyuki (岡村 善行)
Pseudonymes : Buronson, Shō Fumimura
Age: 71 ans
Date de naissance: 16 Juin 1947
Lieu de naissance: Nagano (Japon)
Profession: Scénariste
Nationalité: Japonaise




Biographie

Buronson a fait partie de l'Ecole d'Aviation Militaire du Japon et en est sorti diplômé en 1967. Il devint alors mécanicien radar pour l'armée de l'air japonaise, qu'il quitta en 1969.
Il rencontra Hiroshi Motomiya, mangaka qui a rencontré son premier succès en 1968 avec le manga, Otoko ippiki gaki daishō (男一匹ガキ大将). Il décida d'engager Buronson comme assistant, puis l’encouragea à écrire ses propres histoires.

Il commença ainsi sa carrière de scénariste avec Yō Hasebe en 1972, s'en est suivit de Gorō-kun tōjō en 1973, Crime Sweeper en 1974 et Pink! Punch! Miyabi avec Gorō Sakai et son premier succès Doberman deka avec Shinji Hiramatsu en 1975.

En 1983, la Shūeisha l'a associé avec un certain Tetsuo Hara avec qui il réalisera son plus grand succès : Hokuto no Ken.



Il rencontra d'autres succès internationaux avec le dessinateur Ryōichi Ikegami, telles que Sanctuary, Odyssey, Strain, Heat et Lord.Ainsi tous deux reçoivent d'ailleurs en 2002 le Prix Shōgakukancatégorie générale de l'année 2002 pour Heat.

Première de couverture:







Il fit aussi deux collaborations avec Kentaro Miura, auteur du mythique manga Berserk, pour les manga Japan  et le one shot OH-Roh-Den

Première de couverture:

Les principales thématiques de Buronson dans ses œuvres sont la guerre, la destruction, la mort, le gore, le combat, divers arts martiaux, le bushido et le cadre historique de mondes futuristes post-apocalyptiques (Hokuto no Ken, Japan), des thèmes très brutaux. Ses associés mangakas font ressortir par leur trait respectif cette atmosphère noire omniprésente.


Bibliographie


Années 1970 :

Gorō-kun tōjō (五郎君登場), Shūeisha 1972, one shot, dessins de Yō Hasebe
Crime Sweeper (クライム・スイーパー), Shūeisha 1973, one shot, dessins de Gorō Sakai
Pink! Punch! Miyabi (ピンク!パンチ!雅), Shōbunkan 1974, one shot, suite de Crime Sweeper, dessins de Gorō Sakai
Doberman deka (ドーベルマン刑事), Shūeisha 1975-1979, 29 vol., dessins de Shinji Hiramatsu
Hakkyū suikoden hoero ryū (白球水滸伝 ほえろ竜), Futabasha 1975, 4 vol., dessins de Mitsuru Hiruta
Phantom Burai (ファントム無頼), Shōgakukan 1978-1984, dessins de Kaoru Shintani


Années 1980 :

Hokuto no ken (北斗の拳), Shūeisha 1983-1988 (Ken le Survivant, J'ai lu 1999-2001 puis Asuka 2008), 27 vol., dessins de Tetsuo Hara
Mammoth (マンモス), Shūeisha 1984-1988, 9 vol., dessins de Takaki Konari
Dr. Kumahige (Dr.クマひげ), Kōdansha 1986-1988, 4 vol., dessins de Takumi Nagayasu
Ō-rō (王), Hakusensha 1989 (Oh-roh, Glénat 2008), one shot, dessins de Kentaro Miura
Migi muke hidari ! (右向け左!), Kōdansha 1989-1991, 8 vol., dessins de Shin'ichi Sugimura


Années 1990 :

Ō-rō den (王狼伝), Hakusensha 1990 (Oh-roh-Den, Glénat 2008), one shot, dessins de Kentaro Miura
Sanctuary (サンクチュアリ, Sankuchuari), Shōgakukan 1990-1995 (Sanctuary, Glénat 1996 puis Kabuto 2004, trad. Sébastien Bigini), 12 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
Japan (ジャパン), Hakusensha 1992 (JAPAN, Glénat 2008), one shot, dessins de Kentaro Miura
Mushimushi Korokoro (むしむしころころ), Shūeisha 1993-1996, 11 vol., dessins de Tsuyoshi Adachi
Odyssey (オデッセイ, Odessei, Odyssée), Shōgakukan 1995-1996, 3 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
Strain (ストライン), Shōgakukan 1996-1998 (Strain, Akuma 2002, trad. Éric Bufkens et Julien Pouly), 5 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
Heat (HEAT-灼熱-, Hīto shakunetsu?), Shōgakukan 1999-2004 (Heat, Kabuto 2005, trad. Alain Roy et Kinuko Kasai), 17 vol., dessins de Ryōichi Ikegami


Années 2000 :

Sōten no ken (蒼天の拳), Shinchōsha depuis 2001 (Ken - Fist of the Blue Sky, Génération comics 2004), dessins de Tetsuo Hara.
G -Gokudo Girl-, Shōgakukan 2002-2004 (G Gokudo Girl, Pika Édition 2005), 5 vol., dessins de Hidenori Hara
Lord (覇-LORD-, L?ōdo), Shōgakukan 2004-2011 (Lord, Pika Édition 2008-2010, trad. Taro Ochiaï), dessins de Ryōichi Ikegami, inspiré de l'Histoire des Trois Royaumes
Dog Law, Shōgakukan depuis 2008, dessins de Atsushi Kamijō
Soul, Lord chapitre 2 (SOUL 覇 第2章, Souru Rōdo dai 2 shō), Shōgakukan 2011-2013, 3 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
Rokumonsen rock (六文銭ロック), Shōgakukan 2014-2015, 4 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
Begin, Shōgakukan 2016 (en cours), dessins de Ryōichi Ikegami

Source:Wikipédia


Opinion

Je ne me voyais mal faire une fiche sur Hara et non sur Buronson x)
Là encore, je n'ai que son œuvre Hokuto no Ken.
Le type de scénario que l'on peut rencontrer dans Hokuto no Ken n'est plus d'actualité. Le schéma du scénario est souvent répétitif, certains personnages peu intéressant, voir inutiles dans certains arcs et les morts des personnages sont très prévisibles...

Cependant, il y a un certain côté théâtral dans le scénario, avec les registres tragique et pathétique que l'on retrouve tout au long de l'histoire. Les personnages n'hésitent pas à montrer leurs émotions ou à faire des monologues tout comme on pourrait le voir dans une pièce de théâtre. Je n'avais jamais vu ça auparavant dans un manga, c'était agréablement surprenant (je venais de passer mon bac de français, alors comprenez-moi x). Cela donne un côté assez atypique à cette œuvre. De plus, les dessins de Hara arrivent parfaitement à l'exploiter.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum