Manga-Fan

Welcome !

Si vous cherchez un forum consacré à la japanimation et aux mangas, un forum où l'on peut discuter de tout et de rien dans la bonne humeur, si vous cherchez un lieu pour discuter sérieusement, débattre entre otaku et s'amuser à la fois... Manga-Fan est fait pour vous !!
Bienvenue Invité ! Passez un bon moment sur Manga-Fan !
___________

Votre dernière visite date du ,
Vous avez posté actuellement 0 message(s).
Souhaitons la bienvenue à Leïla23 !

___________

Nous suivre sur :
Facebook - Manga-Fan - Twitter - Manga-Fan

Blog : Blog - Manga-Fan

Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Le Guide d’Yce
mascotte Manga-Fan
Dessin : Akamaru Couleurs : Showel
Navigation Anime/Manga
Les activités du moment
Liens utiles
Les posteurs les plus actifs de la semaine
5 Messages - 17%
4 Messages - 13%
4 Messages - 13%
4 Messages - 13%
3 Messages - 10%
2 Messages - 7%
2 Messages - 7%
2 Messages - 7%
2 Messages - 7%
2 Messages - 7%
Page Facebook

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Uta
Gaki
Gaki
Masculin Taureau Chèvre
Nombre de messages : 15
Age : 14
Date d'inscription : 03/06/2017
Mangas préférés : Tokyo Ghoul, Code: Breakers, Noragami et la plupart des Survival Games
Animés préférés : Assasination Classroom ?
Films préférés : -
J-Dramas préférés : Dramas.

Mon Journal

le Ven 9 Juin 2017 - 21:30
J'ajouterai içi les essais de textes que j'écris de temps à autres ^^

07 Juin 2017:
L'inspiration, c'est quelque chose de très compliqué. Ça va, ça vient, ça danse dans ton esprit. Quand je trouve une idée, quelque chose qui m'inspire vraiment, je fonce sur un papier, ou sur mon ordinateur et j'écris. J'pourrais écrire pendant des heures comme ça, à cause d'une idée qui vient juste d'émerger.
Mais bon, souvent, il m'arrive de relever les yeux et de me dire; Non, ça va pas le faire. D'envoyer cette maudite feuille en papier qui n'avait rien demandé faire un tour dans la poubelle avec toutes les autres. De me servir de la fameuse arme "Supprimer" de mon ordinateur pour rendre invisible aux yeux de tous ce ratage phénoménale. J'ai pas réussi à développer mon idée, et je sais que ça m'arrivera toujours, de sauter sur cette inspiration dès qu'elle vient au lieu de la laisser devenir mon amie. C'est comme un putain de papillon que t'essaies de choper avec du feu; Tout crame.
J'suis pas un auteur, non. J'suis pas fait pour en être un. J'aime juste écrire. Ecrire ma vie, mes souvenirs, mes idées. Laisser ma trace. J'veux pas devenir célèbre, c'est pas mon but. J'veux juste, un jour, pouvoir sortir des textes convenables comme des personnes que j'admire. Sortir ces putains d'idées qui trottent dans ma têtes. Un vrai bal masqué. Ouais, un putain de bal masqué ou seule une idée est exploitable, ou seul une idée peux nous conduire à quelque chose de réussi, et ou toutes les autres ne sont que figurantes.
L'écriture, c'est une course d'obstacle. D'abord, concentre-toi pour entrer dans ton imaginaire, juste, détends-toi, ok ? C'est pas compliqué. Mais même ça, j'ai pas l'impression d'en être capable. Comme si j'me gourais déjà de porte. Que j'voulais entrer dans ma bibliothèque d'idées mais que je me retrouvais devant un mur. Que je savais écrire mais que je me retrouvais à nettoyer la vaisselle.
Et puis parfois, quand je me pose - et surtout, quand je le souhaite pas -, il y a ses pensées qui viennent. Des idées que je trouve sympa. Je vais écrire, but précis en tête: dénoncer quelque chose, exprimer ceci ou cela. Mais à chaque fois, encore, je rate.
Un jour peut-être, j'écrirais. Pour le moment, j'préfère griffonner.
-Erwan Uta Alexandre, 07 Juin 2017.

09 Juin 2017:
"L'année prochaine, je compte porter quelques bijoux rocks."
Quand je dis ça, il y a toujours ce "hic". Bijoux. Non, c'est pas correct, bijoux, pour un garçon. Ça fait pas masculin... Accessoire, ouais, on va dire accessoire.
Putain, j'm'y suis pris. Je me suis pris à retirer un mot de mon vocabulaire parce qu'il est sujet à des stéréotypes et des amalgames idiots. Bijoux, c'est pas un mot réservé aux femmes non. Je suis un homme, et je porterais des bijoux si je veux. En plus, j'sais même pas si on peut vraiment appeler ça "des bijoux", c'est que, par exemple, un bracelet à épines.
J'en ai marre de cette société qui réserve des choses à des sexes ou à des appartenance quelconque. Ça déteints même sur moi, à faire attention à chacun de mes mots pour ne pas choquer. On en devient pareil, le copié-collé d'un tel, lui même copié sur un autre.
Je le sais, pourtant, que ce que je veux porter n'a rien de féminin. Et même si c'était destiné au femmes, j'm'en fous à un point que vous imaginez même pas. Alors pourquoi faire attention à ce mot en particulier ? Qu'est-ce qui tourne pas rond aujourd'hui ?
Un jour comme un autre dans un monde bourré d'idées reçues
-Erwan Uta Alexandre, 09 Juin 2017.

10 Juin 2017:

Tout à l'heure, je sors de chez moi et monte dans la voiture. Face à moi, je vois une voiture rouge avec un homme à l'intérieur qui s'engage sur la route brusquement, une autre voiture avec cette fois-ci une femme au volant arrive en face. Il manque de se rentrer dedans. Jusque là, la scène n'avait pas vraiment de quoi retenir votre attention. C'est ce qui ce passe après qui m'offusque.
Et au départ du problème, c'est l'homme qui aurait la place du méchant dans notre esprit et la femme qui aurait incarnée la gentille.
La femme, blanche, aux cheveux blonds, ralentit - alors qu'elle pourrait repartir tranquillement - et crie; "Sale Bougnoule va !"
Effectivement, l'homme dans l'autre voiture était de couleur noire. Mais, ma chère connasse, mérite t'il qu'on l'insulte de la sorte sous prétexte qu'il s'est engagé sur la route trop rapidement ? Était-ce une raison pour déverser ta haine d'une couleur de peau de la sorte ?
Sale blanche (car oui, je peux le faire aussi, tu vois), n'aurait-tu pas pus juste dire "chauffard" ou quoi que ce soit d'autre ? Était-tu obligé de distinguer ton insulte ? Attends un peu, chère inconnue. j'en ai pas finis avec toi.
A ce moment, j'avais envie de sortir. J'avais envie de lui dire, à cette hargneuse individu que ce n'était pas la peine d'en rajouter avec ses propos racistes. Gardes ça pour ton repas de famille, ou t'ira raconter - non sans exagérer - que t'as failli te faire renversée pas un étranger et ou on te consolera, en te disant qu'ils sont tous des cons.
C'était une simple faute inattention, et tu as quand même pris le temps de ralentir et de crier ton racisme. De crier ton intolérance là ou tu aurais pus juste lui dire de faire attention. C'était une simple sortie, qui m'a encore plongé dans les méandres de l'esprit humain. Sur quoi est donc fondé l'intolérance ?
"Ce n'est pas notre couleur de peau qui nous rends différent. C'est la couleur de nos pensées."
-Erwan Uta Alexandre, 10 Juin 2017.

Je crache pas sur les avis ^^
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum